Entente de partenariat territorial CALQ-Ville de Laval : une première année féconde pour les acteurs de la vitalité culturelle régionale

Géré par le Conseil des arts et des lettres du Québec, le programme de partenariat territorial, instauré pour trois ans avec la Ville de Laval (signature de l’Entente le 17 avril 2018), a contribué de manière exceptionnelle, pour sa première année d’activités 2018-2019, au développement et au rayonnement de 14 projets d’artistes et organismes de création, de production et de diffusion qui ont reçu une bourse pour des projets favorisant le tissage de liens avec la collectivité. Un bilan qui confirme la force créatrice lavalloise et la nécessité de lui fournir, de façon pérenne, les ressources nécessaires à son plein déploiement.

Éclosion artistique et innovation esthétique

Que ce soit pour l’exploration de nouveaux langages numériques, le métissage des pratiques artistiques ou pour expérimenter diverses techniques de transformation de la matière, les artistes boursiers ont su faire preuve d’innovation dans leurs recherches et leurs créations. Pour le Théâtre Incliné (projet LoveStar, qui sera présenté à la Maison des arts en février 2020), l’exploration des possibilités visuelles avec la projection vidéo sur écrans morcelés a nourri à la fois son œuvre et ses partenariats de production. Le Théâtre Harpagon s’est penché sur la scénarisation d’un nouveau roman graphique, et 7Starr a cherché à décloisonner le format traditionnel du dance battle pour rendre accessible, sur scène, le matériel Krump et l’ouvrir à de nouveaux publics. La bourse aura aussi permis, pour l’artiste Noémi Bélanger, de concevoir et réaliser 3 nouvelles marionnettes de taille humaine complètement articulées, en vue de son prochain spectacle.

Vitale pour concrétiser les sources d’inspiration, l’Entente a également ouvert de nouvelles portes pour le développement de carrières artistiques : « Cette bourse m’a permis de faire évoluer ma pensée, ma recherche plastique sur la tridimension de l’œuvre faite de papier. Le travail avec des artistes chevronnées m’a permis de me situer dans le monde de l’art actuel et d’évoluer en ouverture aux autres. », souligne l’artiste et commissaire Lisa Tognon, en regard de son exposition Retentissements, visitée par plus de 2 200 personnes à la Salle Alfred-Pellan.

Partenariats florissants sur le territoire et au-delà des frontières

Avec sa performance artistique/domestique Un artiste ! Qu’est-ce que ça mange en hiver ?… à Laval, initiée en partenariat étroit avec Verticale — centre d’artistes, Jocelyne Thibault a investi le Centre de la nature pour un déambulatoire inédit qui a mené une centaine de visiteurs vers une tablée d’artistes partageant un repas. Cet évènement fut suivi de la création d’un livre d’art sculptural en linogravure. « Je connaissais le centre depuis plusieurs années, mais ce partenariat m’a permis de mieux me faire connaître auprès d’eux, avec comme résultat une retombée directe en juillet 2019 puisque Verticale m’a offert une résidence de recherche à bord de Villa, véhicule d’arts actuels et numériques. Me faire offrir des projets est une nouveauté. J’ai plus l’habitude d’en proposer que d’en recevoir », rapporte l’artiste. En effet, les actions fructueuses de Verticale – centre d’artistes comportent plusieurs volets d’activités de vie associative, dont des séries de rencontres autogérées pour les membres, un programme de laboratoire-résidence et de mentorat pour la relève, ou encore le Club de lecture permettant d’ouvrir un dialogue thématique dans un cadre extérieur et convivial. Tant d’initiatives qui auront permis au collectif de soutenir 11 artistes dans le cadre de l’Entente 2018-2019, en plus de fortifier les liens et faire évoluer les idées autour de leur pratique.

Une autre initiative importante dédiée à la communauté artistique fut menée par le ROCAL, dont le plan d’action aura permis de « jeter les bases d’une meilleure connaissance des mécanismes de mutualisation et rendu possible l’activation de services mutualisés pour les membres » (Louise Thibault). La Rencontre Théâtre Ados, via son RÉSEAU RTA visant la création de rencontres entre les compagnies théâtrales lavalloises et des structures européennes de diffusion (11 diffuseurs en 2019), a pu, grâce à l’Entente, élargir son champ d’action et nouer des liens professionnels avec de nouveaux partenaires de la Belgique.

Rencontres citoyennes au cœur de la création

Soutenue et valorisée, la vitalité culturelle lavalloise a pu démontrer son grand dynamisme en investissant les milieux de vie et espaces publics, allant ainsi à la rencontre des citoyens de tous âges et de tous milieux. Nombreux sont les lavallois.e.s qui se sont laissé charmer par les airs classiques de la Brigade musicale de l’OSL, rencontrée dans leur quotidien (à la poissonnerie, au centre d’achats, à la chocolaterie…), et nombreux sont ceux et celles qui, à l’école Mont-de-La Salle, ont participé aux ateliers de création et discussion avec les artistes du Théâtre Bluff, dans le cadre du projet Engagés, qui aura servi de point de départ à la coproduction d’une nouvelle œuvre théâtrale avec 8 partenaires français (attendue à l’automne 2020 pour le 30e anniversaire de la compagnie). Témoignage d’une volonté profonde de la documentariste Lisa Sfriso de valoriser le patrimoine cinématographique local, les Projections citoyennes de Pont-Viau, produites en partenariat avec la RUI Pont-Viau, ont permis aux citoyens du quartier d’aller à la rencontre de cinéastes engagés pour discuter et découvrir des œuvres qui mettent en lumière les réalités sociales vécues sur le territoire.

L’importance d’une Entente CALQ-Laval n’est plus à prouver. Garante de la santé culturelle locale, elle permet « la mise en place de conditions favorables à la création artistique et à son rayonnement, qui se traduit par un financement adéquat et des installations à la fine pointe pouvant répondre aux exigences les plus avancées de la création d’avant-garde, afin d’attirer et de favoriser la rétention des travailleurs culturels et des artistes sur le territoire, et de faire la promotion des talents d’ici. » (Joachim Tanguay, Bluff). Tant de raisons qui incitent le milieu culturel à poursuivre ses actions de reconnaissance et s’inspirer mutuellement pour faire de Laval une grande ville culturelle.

Pour en savoir plus sur l’Entente de partenariat CALQ-Ville de Laval et les projets soutenus en 2018-2019 et 2019-2020, suivez ce lien.

Photo : Lovestar, Théâtre Incliné. Crédit : Lucile Prosper.

X